AccueilEntreprendreLes solutions d’encaissement pour les entreprises

Les solutions d’encaissement pour les entreprises

4 min de lecture

Quand vous avez une entreprise, l’un des principaux problèmes que vous pouvez rencontrer est de choisir quel moyen utiliser pour collecter les paiements de vos clients. Cette décision dépendra de votre secteur d’activité et surtout de votre pouvoir de négociation vis-à-vis du client. Chaque fois que vous pouvez choisir, il sera intéressant de sélectionner le média qui retarde le moins le paiement et dont l’émission dépend de votre propre initiative. Voici un aperçu des principales solutions d’encaissement disponibles sur le marché actuellement. 

Le paiement par espèces

Les espèces sont souvent considérées comme la solution d’encaissement la plus sûre. Cependant, ce moyen de paiement est peu pratique et comporte le risque de vol ou de perte, surtout pour des sommes élevées. C’est pour cela qu’il est peu utilisé pour les paiements de factures entre entreprises. De plus, en Europe, les paiements en espèces sont limités pour lutter contre la fraude.

Le paiement par carte bancaire

La carte bancaire présente les avantages d’une sécurité de paiement pour l’entreprise une fois que l’émetteur de la carte a approuvé le paiement et son acceptation comme moyen de paiement en ligne et par les consommateurs finaux. Parmi les inconvénients de ce type de moyen de paiement, il y a les frais bancaires élevés et la nécessité d’installer un terminal de point de vente dans l’entreprise connecté à l’ordinateur de la banque pour permettre le traitement (dans le cas du commerce électronique, la banque fournit un point de vente virtuel, c’est-à-dire un logiciel spécifique qui permet d’effectuer le processus de facturation). 

Le paiement par virement bancaire

C’est l’instrument le plus utilisé par les entreprises, par lequel le client demande à son établissement bancaire d’envoyer une certaine somme d’argent sur un compte. Avec l’entrée en vigueur du SEPA (espace unique de paiement en euros), les virements SEPA doivent obligatoirement être utilisés en Europe, permettant d’effectuer des paiements en euros, sans limitation de montant, entre des comptes bancaires entièrement électroniques et automatisés. 

Ce type de transfert peut être utilisé lorsque les comptes bancaires de l’émetteur et du bénéficiaire sont situés dans des pays appartenant à l’Espace économique européen. Le principal avantage du virement est que vous ne payez pas de commission en tant que bénéficiaire (bien que la réglementation SEPA prévoie que les banques ont la possibilité de facturer des frais pour recevoir et envoyer des virements). 

Le paiement par chèque 

C’est un instrument par lequel le client, qui l’émet et le signe, ordonne à un établissement bancaire où il a un compte de vous payer un certain montant d’argent. Les principaux avantages du chèque sont que vous pouvez choisir l’établissement bancaire, parmi tous ceux avec lesquels vous travaillez, où le déposer. Et en cas de défaut, sur la base du document lui-même vous pouvez engager des poursuites si c’est un chèque “conforme” (où l’établissement bancaire qui doit payer assure que le client a des fonds) ou “bancaire” (où il est émis par l’établissement bancaire qui répond de son paiement). En général, avec le chèque, vous avez la sécurité du paiement si vous avez bien vérifié toutes les informations sur le document. 

Le paiement par chèque pro 

Il est courant d’être payé en chèque pro lorsqu’il s’agit de transactions professionnelles. Ce type de solution d’encaissement est avantageuse car elle vous assure un paiement même s’il n’est pas réalisé à la date à laquelle le chèque vous est remis. C’est une facilité pour vos clients professionnels et c’est une sécurité pour votre entreprise. En effet, avec ce moyen de paiement, le client peut vous demander d’encaisser le chèque à une date ultérieure. C’est important pour pouvoir mieux gérer les échéances. Par contre, si vous acceptez un paiement par chèque, vous devez bien vérifier que le document est rédigé à l’ordre de votre entreprise. N’hésitez pas non plus à demander une pièce d’identité au payeur.

Est-il possible de refuser un chèque pro ?

Oui, vous avez le droit de refuser un paiement par chèque pro, mais vous devez informer le client de votre refus avant de conclure la transaction. 

Comment encaisser un chèque pro ?

Pour encaisser un chèque pro dans votre compte professionnel, vous devez commencer par vérifier que toutes les informations notées sur le chèque sont bien correctes (montant, date, ordre, signature de l’émetteur, etc). Pensez à noter votre numéro de compte pro au dos du chèque avant de le déposer et signez-le. Remplissez un formulaire de remise de chèque en agence et déposez votre chèque pro au guichet.

Si vous avez opté pour un compte professionnel dans une banque en ligne pour votre activité, sachez que vous pouvez aussi encaisser des chèques pro avec ce type d’établissement bancaire numérique. Il vous suffit pour cela de scanner le chèque en question avec l’appareil photo de votre smartphone. 

Le paiement par prélèvement automatique 

Il s’agit d’un instrument qui vous permet d’encaisser via un prélèvement effectué sur le compte du client en votre nom par la banque avec laquelle vous travaillez. Pour ce faire, vous devez avoir une autorisation préalable (ordre de domiciliation ou mandat) du client. Avec l’entrée en vigueur du SEPA, il existe deux types de prélèvements : “de base” (où votre client peut être à la fois un particulier et une entreprise) et “B2B” (où votre client doit nécessairement être une entreprise). La principale différence est que dans le cas du B2B, une fois débité du compte, le client ne peut pas demander le retour du paiement, ce qui le rend beaucoup plus sûr pour le recouvrement et en même temps plus difficile à convenir avec le client. 

Le paiement par l’effet de commerce 

Le client s’engage dans un document à vous payer un montant à une date donnée. Les billets à ordre et autres documents moins utilisés, tels que les lettres de change, sont principalement inclus dans les effets de commerce. Comme principaux avantages, ils permettent le financement par le biais de leur escompte commercial, ainsi que d’avoir un document physique sur lequel engager des poursuites en cas de défaut de paiement. Comme inconvénient principal, vous devez attendre d’avoir le document signé par le client pour être en mesure de vous financer ou de le porter à l’encaissement. De plus, certains frais ou certaines taxes peuvent être demandés pour ce type de transaction. 

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This