AccueilFinanceQuel comportement de paiement pour les TPE en 2013 ?

Quel comportement de paiement pour les TPE en 2013 ?

3 min de lecture

Un constat plus favorable aux TPE

En 2013, 40,72% des TPE respectent les délais de paiement convenus ce qui est mieux que la moyenne nationale qui se situe à 36,66%. Mais elles sont également un peu plus nombreuses à avoir des retards importants de plus de 90 jours : 1,75% contre 1,55% toutes entreprises confondues.

Le retard moyen des TPE s’établit à 11,9 jours contre 12 jours en moyenne pour l’ensemble des entreprises françaises.

Le Limousin en tête du classement !

Shares
Analyse des retards de paiement par région en 2013

Il existe de nombreuses disparités entre les régions françaises.

Dans le top 3, on retrouve ainsi le Limousin où 47,83% des TPE se tiennent aux délais de paiement convenus puis l’Auvergne avec 47,30% et enfin la Bretagne avec 46,25%. En revanche, à la fin de ce classement sont présents : la Corse avec 37,78%, le Nord avec 37,70% et l’Ile de France où seulement 33,66% respectent leurs délais de paiement (soit près de 14% d’écart avec le Limousin).

Parmi les régions dans lesquelles les TPE ont les retards de paiement les plus importants, soit de plus de 90 jours, on retrouve : la Franche-Comté (2,10%), la Corse (2,26%) et l’Ile de France (2,55%).

Le secteur de la construction montre l’exemple

Ce sont dans les secteurs d’activité de la construction (52,76%), de l’administration publique (46,26%) et des autres activités de services (39,99%) que les TPE respectent le plus les délais de paiement convenus.

En revanche, les secteurs suivants sont ceux pour lesquels nous enregistrons un retard de paiement, qu’il soit significatif (jusqu’à 177 jours) ou plus faible (au moins 3 jours) :

  • Activités extraterritoriales : 79,01% des TPE
  • Transports et entreposage avec 68,76%
  • Hébergement et restauration avec 68,42%

Ce classement est relativement similaire à celui des secteurs d’activité dans lesquels on observe les retards les plus importants (+90 jours) :

Moins de retard pour les plus jeunes entreprises

Shares

Les Très Petites Entreprises de moins de 3 ans sont celles qui respectent le plus les délais de paiement convenus : elles sont ainsi 47,33% contre 39,32% pour les TPE de 11 à 15 ans, qui sont celles qui les tiennent le moins.

Nous pouvons constater qu’au contraire, ce sont les plus anciennes sociétés qui ont le comportement de paiement le plus déviant puisque nous enregistrons pour 60,68% des TPE de 11 à 15 ans et 60,16% de celles qui ont plus de 16 ans un retard de paiement de 3 à 177 jours (contre 52,67% pour les TPE de moins de 3 ans).

Les TPE relativement jeunes (de 3 à 5 ans) sont celles chez qui on note le plus de retards supérieurs à 90 jours.

Existe-t-il un lien entre retard de paiement et défaillance d’entreprise ?

Selon nos analyses, nous pouvons effectivement établir que les entreprises qui enregistrent les retards de paiement les plus importants sont celles qui encourent le risque le plus élevé de rentrer en défaillance.

Au global, sur l’année 2013, sur toutes les TPE pour lesquelles nous constations un retard dans le paiement de leurs créances, 1,92% d’entre elles sont entrées en procédure collective. Cette tendance reste toutefois meilleure que la moyenne des sociétés qui se positionne à 2,01%.

Cette propension s’accentue pour les entreprises où l’on recense les retards les plus importants, en effet, pour les TPE qui couvrent leurs paiements à plus de 90 jours, 12,72% d’entre elles sont passées en défaillance en 2013 contre 14,14% pour l’ensemble des entreprises.

Durant le dernier trimestre 2013, les TPE étaient toujours les entreprises qui respectaient le plus les délais de paiement puisqu’on comptait en moyenne un retard de 11,5 jours alors que pour l’ensemble des sociétés françaises, le retard de paiement moyen s’établissait à 11,9 jours.

Cela laisse présager une année 2014 à nouveau favorable aux TPE qui arriveront peut-être à passer sous le seuil des 11 jours de délai de paiement.

Méthodologie : cette étude est basée sur l’analyse de 432 826 TPE (Très Petites Entreprises de moins de 10 salariés) et 627 039 entreprises (sans limite d’effectif) pour lesquelles les délais de paiement 2013 sont connus et dont le retard peut aller de 3 à plus de 170 jours.

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This