AccueilEntreprendree-commerce : la problématique des emballages

e-commerce : la problématique des emballages

4 min de lecture

L’essor du commerce en ligne a entrainé une hausse notable des besoins en emballages cartons. Il s’agit là d’une remarquable opportunité pour tous les acteurs de ce marché. Le défi à relever n’est pas seulement de protéger correctement les marchandises, mais aussi de limiter les déchets induits. De ce point de vue, le fournisseur français d’emballage Embaleo propose des solutions qui méritent d’être découvertes.

L’envol du e-commerce donne également des ailes aux emballeurs éco-responsables


Depuis le début des années 2 000 siècle, les volumes de vente en ligne à l’échelle mondiale ne cessent de croître, y compris d’ailleurs pendant la période 2007-2009 de crise économique. La pandémie ayant quant à elle entraîné plusieurs confinements, les clients habitués à faire du shopping dans les points de vente se sont rabattus en masse sur leurs ordinateurs, tablettes et smartphones pour passer commande.
En outre, les retours ont eux-aussi été nombreux, de même que les ventes sur des sites spécialisés dans la seconde main, en B2C ou entre particuliers.

Concrètement, l’on s’attend à ce que le e-commerce représente très bientôt 15% des ventes faites au détail en France, alors que ce ratio est resté inférieur à 10% pendant plus d’une décennie. Cette hausse trouve notamment son origine dans le fait que si les « géants » du e-commerce ont évidemment accru leurs ventes en 2020, les plus petits commerces ont rapidement développé leurs outils de vente en ligne, grâce au click&collect, pour faire face aux périodes de fermetures imposées par l’Etat.

Par conséquent, et plus que jamais auparavant, tous ces vendeurs ont dû se poser la question du choix des emballages d’expédition, afin de résoudre ce qui s’apparente à une quadrature du cercle : protéger les produits pendant le transport, tout en contribuant à l’image de marque de la société, et en s’inscrivant bien entendu dans une démarche de développement durable. Outre les traditionnels emballages carton – à simple ou double cannelure – et ceux, spécifiques, des produits alimentaires, nous avons ainsi assisté à l’essor des emballages personnalisés et écologiques.

Il n’est évidemment pas question d’oublier la fonction première d’un emballage. A savoir transporter le colis dans de bonnes conditions, puisque le vendeur est responsable de l’emballage. L’emballage a aussi un rôle à jouer dans le domaine de la communication. L’on comprend mieux pourquoi de plus en plus d’entreprises choisissent de faire apparaître leur logo directement sur l’emballage et/ou sur le ruban servant à sceller le colis.
Qui plus est, nous vivons dans une période de transition écologique prononcée, et pour améliorer leurs performances ESG, toutes les sociétés, peu importe leur taille ou leur secteur d’activité, doivent s’inscrire dans une démarche de réduction des émissions de CO2 et de limitation du volume de leurs déchets.

Si l’on transpose ces questions environnementales au domaine de l’emballage, il apparaît clairement que celui-ci peut avoir un impact significatif sur le degré de véracité des engagements « verts » portés par une entreprise. C’est donc sans surprise que la demande en emballages biodégradables ou recyclables a connu une très forte progression, et selon toute vraisemblance, cette tendance de fond devrait encore s’accentuer. Les progrès en la matière ont d’ailleurs été remarquables, avec du carton dont la composition a été optimisée pour qu’il se décompose très rapidement dans la nature (bien qu’il soit évidemment préférable de ne pas le jeter ainsi), sans oublier les emballages fabriqués grâce à l’amidon de maïs ou de canne à sucre.

Toutefois, que vous transportiez un objet dans un carton classique ou « eco-friendly », le bilan carbone de l’opération reste fondamentalement le même. Or l’une des solutions à ce problème est connue de longue date, et si vous avez l’occasion de vous entretenir un jour avec un docker, par exemple, ou n’importe quel gestionnaire de flotte de transport, ils ne manqueront pas de rappeler que la grande majorité des emballages transportés referment, pour moitié … du vide !
Si l’on intègre à l’équation le fait que la fabrication dudit emballage a nécessité plus de matière première, et que le colis occupe davantage de place qu’il ne devrait – pouvant d’ailleurs nécessiter un autre trajet pour les produits qui n’auraient pas pu être chargés – les émissions de CO2 s’en trouvent considérablement accrues.

Cependant, si ce constat était partagé de longue date, parvenir à trouver une solution pérenne et économiquement viable était une toute autre histoire. Heureusement, un acteur tel qu’embaleo.com s’est véritablement saisi du sujet, et les résultats – ainsi que nous allons le voir maintenant – sont à la hauteur des enjeux. Le simple fait que l’entreprise enregistre une santé financière excellente démontre également que l’écologie n’est pas incompatible avec la croissance économique.

Les solutions proposées par Embaleo face à ce contexte d’opportunités


Lorsqu’une entreprise française performe remarquablement bien, il faut évidemment le signaler et s’en réjouir, or tel est le cas du fournisseur d’emballage Embaleo. Ce dernier se distingue tout d’abord par sa gamme complète, à destination des particuliers comme des entreprises. Il propose donc aussi bien du carton simple cannelure (pour les colis solides mais légers) que double cannelure (pour les objets fragiles et lourds), sans oublier des emballages bouteille (avec support de calage interne), et des étuis d’expédition (pour les livres, DVD, jeux vidéos, etc.).

L’offre comprend aussi des boîtes postales pour l’expédition de petits colis, des enveloppes cartonnées pour l’envoi de documents, et même des emballages isothermes et spécifiquement conçus pour les traiteurs. Sans prétendre à l’exhaustivité, n’oublions pas non plus la vente de papier bulle, d’enveloppes bulle, de pochettes Kraft, d’adhésifs, de films de protection, de palettes, d’accessoires de cerclage, etc.
Une impression à la demande est aussi proposée aux clients souhaitant disposer d’emballages personnalisés, pour les raisons précédemment évoquées. On l’oublie parfois, mais le premier contact qu’aura un client avec le produit qu’il a acheté passe par l’emballage dans lequel il est contenu.

En tout état de cause, la gamme d’Embaleo peut être décrite – dans sa grande majorité – comme écologique, le choix ayant été fait depuis longtemps de s’orienter vers des emballages recyclages ou biodégradables. Les ingénieurs du fournisseur d’emballage de Bailleul sont donc parvenus à proposer des produits suffisamment solides et respectueux de l’environnement à la fois, ce qui n’était pas une mince affaire.

En outre, la performance ESG d’Embaleo va encore plus loin car l’offre s’est élargie en matière de dimensions des cartons, afin que les clients puissent choisir un emballage correspondant du mieux possible au volume du bien à transporter, y compris pour des objets de petites tailles et/ou expédiées en faibles quantités. L’objectif consiste ici bien sûr à faire en sorte que les transporteurs charrient le moins de vide possible, optimisant le bilan carbone de toute la chaine de livraison. 

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This