AccueilDéveloppement commercialLes étapes clés pour réussir un séminaire d’entreprise

Les étapes clés pour réussir un séminaire d’entreprise

3 min de lecture

Un séminaire est l’occasion de confédérer les collègues ou les clients autour des valeurs véhiculées par la société. Se retrouver en dehors du bureau, dans un lieu relaxant, influe positivement sur la productivité des collaborateurs. Conciliant travail et convivialité, le team building requiert toutefois une organisation rigoureuse pour être couronné de succès. Suivez ces quelques conseils pour bien programmer votre séminaire d’entreprise.

Délimiter clairement les objectifs à atteindre

La première chose à définir lors d’un séminaire d’entreprise est l’objectif poursuivi. Il va conditionner l’ensemble des décisions à prendre pendant tout le déroulement de planification.

Il faut savoir que la nature même de l’événement professionnel diffère en fonction des participants y assistant. Il peut s’agir des collaborateurs, des clients ou des partenaires. De la délimitation de l’objectif va dépendre le bon processus du séminaire. 

Un évènement professionnel destiné à des partenaires diffère de celui s’adressant à des employés. Il en est de même pour les clients de l’entreprise. Dans le cas d’un séminaire d’entreprise destiné aux employés, les objectifs sont multiples. 

Ainsi, l’évènement pourrait être l’occasion de motiver les salariés à trouver des idées innovantes. Il peut aussi s’agir d’une journée de détente entre collègues ou l’occasion de faire part de l’actualité de la société. Bien entendu, ces objectifs peuvent être combinés. 

Dans la pratique, si le but est de réduire les disparités dans l’équipe, l’organisateur peut proposer des jeux de rôle. Si le séminaire a pour but le lancement d’un produit, les médias sont présents pendant la présentation commerciale. 

Choix du format et du thème

Après avoir défini l’objectif de l’événement professionnel, il est temps de sélectionner le format et la thématique. Le format peut aller d’une demi-journée à plusieurs jours.

Néanmoins, le format long sera à privilégier si l’objectif est de fédérer les employés. 

Le format court est un meilleur choix si le but est de les initier à la nouvelle ligne de conduite de l’entreprise. En outre, il est important de communiquer le format avant le commencement du séminaire pour que chaque participant soit concerné le jour J.

Pour ce qui est du thème, à l’instar du format, il est déterminé selon le public cible et l’objectif visé. Dans cette optique, l’intitulé doit être accrocheur afin de susciter l’intérêt des participants. Il doit également s’articuler autour du projet. 

Il est essentiel de connaître votre public cible à l’avance, c’est-à-dire ses centres d’intérêt. Par exemple, pour les individus peu sportifs, un séminaire organisé à proximité des pistes de ski est fortement déconseillé. 

Bien sélectionner le lieu

Au moment de choisir le lieu, la capacité d’accueil de salle ou la taille de celle-ci constitue le premier élément à considérer. En plus, l’endroit doit être facile d’accès pour assurer le succès de l’événement. 

En outre, l’infrastructure d’accueil est à sélectionner selon la durée du séminaire, mais aussi du nombre d’intervenants. En effet, si la durée excède la journée, des lieux adaptés regroupant toutes les activités sont à prévoir. Il en est de même que l’hébergement.

Par exemple, pour un séminaire axé sur l’art, Paris est l’endroit idéal pour l’organiser. Dans le cadre d’un événement œnologique, il vaut mieux privilégier une région vinicole. Il arrive même que le séminairese passe dans un autre pays. Ce qui nécessite pour les participants de prendre l’avion. Néanmoins, les destinations trop lointaines ne sont pas recommandées pour des motifs pratiques.

Fixer une date

Avant de choisir une date, il faut s’assurer que tous les intervenants puissent être présents. Certaines périodes sont donc à éviter, comme les vacances scolaires, les ponts (week-ends) ou les grands événements sportifs/nationaux.

En cas de séminaire organisé pour les employés, la date est facile à fixer. En effet, le planning de chacun est connu à l’avance. L’organisateur peut aussi proposer préalablement plusieurs dates et demander à tous de choisir via un sondage. Ce qui permet aux intéressés de bénéficier davantage de flexibilité.

Après avoir délimité la date, les participants sont à avertir le plus rapidement possible afin de connaître précisément leur nombre. Cela permet aussi d’éviter les éventuels aléas, comme des annulations ou une salle réservée à l’avance. Enfin, avertir les intéressés en amont permet de confirmer la participation de chacun.

Prévoir le budget

De nombreux paramètres entrent en cause dans la délimitation du budget. Il y a effectivement de nombreux postes de dépenses à considérer lors de la planification d’un séminaire d’entreprise. C’est le cas de l’hébergement, du déplacement, des salles de réunion, des matériels utilisés, des activités et des repas. 

Le transport représente une somme importante du budget alloué pour chaque intervenant. C’est surtout le cas si le séminaire se déroule à l’étranger. D’ailleurs, en s’y prenant à la bonne période, le coût des billets peut être réduit de moitié. Concernant l’hébergement, le prix diffère selon le type de logement choisi (camping, hôtel haut de gamme, etc.). Quant aux repas, les options sont multiples, allant de la formule tout compris à hôtel à un brunch convivial sur une crique. En fait, tout dépend du budget imparti.

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This