AccueilJuridiqueQuelles sont les formalités pour travailler à Dubaï ?

Quelles sont les formalités pour travailler à Dubaï ?

5 min de lecture

Dubaï est très attractive, pour les expatriés, comme pour les entrepreneurs. Bien que le gouvernement facilite clairement l’implantation des étrangers souhaitant travailler sur son sol, certaines formalités sont incontournables.

A savoir avant de s’expatrier à Dubaï pour le travail

En quelques années seulement, Dubaï est devenue la plaque tournante du tourisme et de l’économie des Émirats Arabes Unis. Même si elle a été construite en plein cœur du désert arabe, cette ville de toutes les possibilités ne cesse d’attirer des expatriés, dont certains s’y rendent pour exercer un métier.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, trouver un emploi et travailler à Dubaï ne sont pas de minces affaires. Bien loin du cadre cosmopolite auquel certaines personnes s’attendent, des innovations qui font rêver et des cartes postales ensoleillées, la charia islamique est mise au cœur de la législation de Dubaï. Que vous soyez une femme ou un homme originaire de l’Occident, vous trouverez sûrement ces règles contraignantes.

Les Émirats Arabes Unis comptent près de 10 millions d’habitants, dont 85 à 90 % sont des étrangers. Il s’agit de la plus importante proportion d’expatriés au monde. Même si elles se diversifient au fil des années, les activités économiques du pays sont en grande partie liées aux industries du gaz et du pétrole (c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le budget est excédentaire).

Dubaï est la principale capitale touristique et économique du Moyen-Orient. Elle est le symbole de la démesure et du gigantisme, et séduit pour son soleil à longueur de journée et ses salaires élevés. Elle mise sur le tourisme de luxe, les finances, l’immobilier et les technologies inédites.

Les formalités pour travailler à Dubaï

Bien que Dubaï abrite un grand nombre d’expatriés, il faut noter que l’obtention d’un visa et d’un contrat de travail est nécessaire pour y exercer une activité professionnelle. Il existe d’ailleurs plusieurs types de visas de résidence à Dubai. En plus de cela, d’autres formalités doivent être remplies.

Le visa de travail

Si vous voulez exercer une activité professionnelle à Dubaï, vous devrez tout d’abord être en possession d’un visa de résidence et d’un permis de travail.

Emploi trouvé depuis l’étranger

Dans ce cas, l’employeur s’occupera de tous les frais, procédures et démarches nécessaires à l’obtention du permis de travail. Vous devrez uniquement fournir :

  • un passeport dont la date d’expiration est supérieure à 6 mois au moment de l’entrée à Dubaï ;
  • des photos en couleur datant de moins de 3 mois.

Ainsi, force est de constater qu’il est relativement facile de se rendre à Dubaï pour travailler lorsqu’on a déjà un emploi.

Shares

Recherche d’emploi effectuée sur le territoire

Si vous voulez vous-même chercher un emploi à Dubaï, l’obtention d’un visa touristique est la première étape. Gardez en mémoire qu’une demande de visa n’est pas exigée en amont aux personnes ayant un titre de séjour européen (un visa de 90 jours leur est délivré à l’arrivée).

Une fois que vous aurez trouvé un travail et que l’employeur aura accepté de vous sponsoriser, il vous faudra modifier votre visa de tourisme en permis de travail.

Bon à savoir

Il est important de préciser que les individus atteints d’une maladie sexuellement transmissible ne peuvent malheureusement pas obtenir un permis de travail à Dubaï.

Quelle que soit la procédure choisie, inscrivez-vous dans votre Consulat dès votre installation à Dubaï.

Étant donné que les démarches d’obtention de visa évoluent constamment, il est préférable de se rapprocher de l’Ambassade des Émirats Arabes Unis à Paris ou du Consulat Général de France à Dubaï. De cette façon, vous aurez des informations fiables et actualisées.

Le permis de conduire

Comme indiqué précédemment, l’histoire de Dubaï est liée aux industries pétrolières. Ce n’est donc pas une surprise si la ville est l’un des lieux de rendez-vous par excellence des amateurs de voitures. Ce mode de transport compte parmi les plus utilisés car le carburant ne coûte pas cher et les infrastructures sont récentes.

Si vous voulez vous déplacer en automobile à Dubaï en tant qu’expatrié, l’idéal serait d’être en possession d’un permis de conduire international.

Les déplacements dans les transports en commun ne font pas partie des habitudes locales. Même si la ville dispose de lignes de bus et de métro, les infrastructures ne sont pas très développées.

Le logement

Question essentielle lors d’une expatriation à Dubaï : le logement. Par chance, le marché immobilier de la ville a connu un développement incroyable et propose un choix varié d’hébergements modernes. Des simples studios aux villas luxueuses, en passant par les appartements de 2 chambres ou plus, il est certain que vous trouverez votre compte.

L’installation et le travail à Dubaï ayant un fort impact culturel, privilégiez tout d’abord les locations immobilières d’un an (idéal pour mieux appréhender la ville et les quartiers). Les loyers sont généralement payés à l’année et n’incluent pas les charges. Quoi qu’il en soit, sachez d’ailleurs que l’achat d’une villa ou d’un appartement n’est réservé qu’aux expatriés ayant déjà vécu pendant plus de 6 mois dans la ville.

Dans le cas où les employeurs sont tenus de fournir des hébergements à leurs salariés expatriés, ils peuvent choisir de leur verser des indemnités de logement. Dans la mesure du possible, il vaut mieux s’offrir les services d’agences locales spécialisées dans l’expatriation (celles-ci sont notamment capables de trouver les quartiers les mieux adaptés aux salariés).

Pour ceux qui veulent loger dans un quartier résidentiel, il leur est conseillé de privilégier Jumeirah, Emirates Hills, Barsha, Arabian Ranches, Sheikh Zayed Road, Umm Suqueim, …

La scolarité des enfants

Lors d’une expatriation en famille à Dubaï, il n’est pas facile de trouver un bon lycée ou une bonne école pour les enfants. Bien que la ville compte plusieurs établissements publics et privés, il faut noter que le coût des études est relativement élevé (pour les petits comme les grands). Par chance, certaines entreprises participent aux frais de scolarité des enfants.

En ce qui concerne l’organisation des cours, ces derniers se déroulent de 7h45 à 13h ou 15h. Étant donné que vos enfants auront beaucoup de temps libre dans l’après-midi, n’hésitez pas à leur proposer une activité extrascolaire.

Dubaï propose un grand nombre d’écoles françaises et internationales. Mais à cause de leur succès, certaines ne peuvent accepter de nouveaux élèves que sur des listes d’attente. Pour cela, commencez les démarches le plus tôt possible (de cette façon, vous mettrez toutes les chances de votre côté).

Le système de santé à Dubaï

Le Dubaï Health Authority (DHA) gère le réseau de santé privé et public de la ville. Si vous voulez bénéficier de soins dans un hôpital, il vous faudra être en possession d’une carte de santé.

Dans l’idéal, faites une demande de carte de santé dès votre arrivée à Dubaï. Voici la liste des pièces à fournir :

• une copie du passeport ;
• une copie de la carte de résidence ;
• une copie du contrat de travail.

Pour les adultes, les frais d’obtention de la carte de santé s’élèvent à 320 dirhams émiratis (environ 75 euros).

Pour information, la souscription à une assurance maladie via le DHA est obligatoire depuis 2015. Ladite assurance couvre non seulement les médicaments prescrits sur ordonnance, mais aussi les frais de consultation chez un médecin généraliste et les frais d’urgence.

Si vous souhaitez profiter d’une couverture optimale et être totalement protégé, optez pour une assurance santé internationale.

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This