AccueilInnoverPortage salarial : vers une transformation définitive du monde du travail

Portage salarial : vers une transformation définitive du monde du travail

5 min de lecture

Basé sur une relation triangulaire, le portage salarial permet au consultant de cumuler le meilleur de la libre entreprise et du salariat classique. Il peut lancer son propre business en qualité d’indépendant tout en étant socialement protégé au même titre que les salariés. L’entreprise cliente peut aussi en profiter pour gagner en flexibilité tout en minimisant à leur strict nécessaire les coûts de gestion des ressources humaines. Particulièrement avantageuse pour chaque acteur concerné et poussé par le contexte actuel, cette nouvelle forme de travail connaît aujourd’hui un essor fulgurant.
Mais ce succès peut-il déboucher sur la révolution du monde professionnel ?

Le portage salarial comme solution face au contexte Covid-19

Force est d’admettre que l’arrivée de la pandémie de Covid-19 en France a été brutale dans tous les sens du terme. Personne ne l’a vue venir et pratiquement tous les secteurs économiques en ont souffert. Malgré cela, il a été constaté que le portage salarial a fait preuve d’une belle résilience et a su tirer son épingle du jeu du fait de ses spécificités.

Le statut du salarié porté face à la crise

Si le télétravail ne s’est généralisé que durant la crise sanitaire de la Covid-19 et que bien des salariés ont dû s’y mettre avec difficulté, la pratique du home office était cependant déjà maîtrisée par les consultants en portage. Ainsi, malgré le contexte pandémique, les salariés portés ont conservé une importante longueur d’avance. Bénéficiant de plus de liberté aussi bien dans leur façon de s’organiser que dans l’élaboration de leur stratégie, ils sont parvenus à résister à la Covid-19 malgré une légère baisse d’activité durant le premier confinement. Les salariés portés ont aussi pu choisir leurs outils et lieux de travail, et bénéficier du chômage partiel dans les mêmes conditions que les salariés classiques.

Indépendance et liberté d’exercice : les avantages du portage salarial

Basé sur le triptyque liberté, autonomie et souplesse, le statut hybride de consultant en portage ne cesse de séduire de nombreux professionnels français. En tant que salarié porté, il est libre de choisir son lieu de travail. Bien que certaines missions impliquent toutefois de se déplacer chez le client, il peut travailler en 100 % télétravail en ces temps de crise.

Cette liberté s’étend dans l’organisation de son emploi du temps, le choix des outils de travail, l’élaboration de sa stratégie commerciale, etc. Dans la mesure où les missions qui l’incombent sont réalisées dans le respect des modalités convenues dans son contrat de travail, il n’est pas contraint d’effectuer des comptes rendus à la société de portage. À tout cela s’ajoute le fait qu’il est libre de choisir ses missions, d’entretenir son réseau de clients comme bon lui semble, et de négocier ses honoraires avec chacun de ses clients. En bref, un salarié porté exerce son activité de façon autonome et sans être soumis au lien de subordination caractérisant le contrat de travail classique.

Bien qu’un consultant soit totalement indépendant, il n’est jamais seul. Les plateformes de portage salarial étant de véritables incubateurs de talents, il peut en profiter pour rejoindre une communauté de consultants dans le but d’étoffer davantage son réseau et créer des synergies. Durant l’exercice de ses missions, il peut s’appuyer sur les conseils avisés d’un interlocuteur dédié. Et puisqu’il s’exonère des tâches administratives et comptables inhérentes à son activité, il peut prétendre à un gain de flexibilité significatif et se concentrer à 100 % sur les missions qui lui incombent.

Shares

Le portage salarial : simple tendance ou nouveau paradigme ?

Même si le portage salarial suscite l’engouement des professionnels qui ont soif de liberté dans leur parcours professionnel, cette forme d’emploi atypique est plus qu’une simple tendance. Jadis marginal, il est désormais reconnu juridiquement comme une branche à part entière. Ces perspectives particulièrement intéressantes lui permettent de réduire drastiquement le taux de chômage et d’aider les professionnels à faire face au contexte actuel d’incertitude engendré par la Covid-19.

L’importance de la simulation de salaire

Pour se préserver des éventuels frais cachés appliqués par certaines sociétés peu scrupuleuses, il est plus pertinent d’effectuer préalablement une simulation de salaire avant de se lancer en tant que consultant. Il est possible d’avoir une première estimation à quelques euros près de ce que l’on touchera par mois au travail, mais également de ses charges à l’aide d’une simulation de portage salarial qui s’effectue gratuitement sur le site de la compagnie de portage.

Le simulateur met à disposition du freelance qui souhaite devenir consultant l’ensemble des clés lui permettant d’analyser ses simulations et d’éviter les pièges. Il peut ensuite se baser sur les informations qui lui ont été fournies pour comparer les offres des plateformes de portage. Avant de réaliser une simulation, il convient cependant de vérifier si la plateforme est labellisée ou non « Zéro Frais cachés ». Ce label garantit 100 % transparence et zéro surfacturation.

Le succès des plateformes freelance

Depuis que la pandémie de Covid-19 a frappé l’Hexagone, bien des personnes ont favorisé le télétravail qui, finalement, s’est généralisé. Le nombre de travailleurs indépendants à la recherche de missions les plus adaptés à leurs aspirations et leur profil s’est alors orienté à la hausse, une tendance qui n’a fait que contribuer à l’essor des plateformes de freelance. Si celles-ci avaient déjà amorcé une croissance à faire pâlir avant 2020, le développement du télétravail durant les confinements a encore donné un sérieux coup d’accélérateur à leur succès.

Ces plateformes ont plus précisément comme rôle de rapprocher les travailleurs indépendants des entreprises, et vice-versa. En d’autres termes, ce sont des sites de mise en relation permettant aux freelances de dénicher facilement des missions pertinentes et aux entreprises de trouver des profils intéressants.

Une mutation motivée par l’actualité économique ?

Face à l’incertitude économique qui persiste jusqu’à aujourd’hui, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire du portage salarial pour pouvoir reprendre une activité normale, voire plus importante, sans augmenter leurs effectifs. Elles considèrent cette nouvelle forme de travail comme un véritable bassin de compétences et de talents dans lequel elles peuvent piocher des consultants pour des missions spécifiques, tout en gagnant en flexibilité et en maîtrisant les coûts. Immédiatement opérationnels, ces salariés portés sont déjà habitués à télétravailler et ont une organisation hybride entre distanciel et présentiel.

Le télétravail comme nouvelle norme

L’entrée en vigueur du premier confinement au printemps 2020 a brusquement accéléré la transition de nombreuses entreprises vers le télétravail. Temporaire au début, ce dernier s’est au fil du mois pérennisé. Contexte actuel oblige, cette nouvelle manière de travailler fait désormais partie intégrante de nos mœurs actuelles et devient effectivement une réalité prégnante au sein de l’univers professionnel.

Les deux confinements qui se sont succédé ont fait découvrir le télétravail à bien des actifs, désormais à la recherche de liberté et de flexibilité. Étant chez eux depuis le premier confinement, beaucoup d’entre eux n’ont plus envie d’abandonner le télétravail. D’après un sondage, 51 % des actifs interrogés ont estimé que travailler à distance permet un gain de temps et de productivité et 49 % ont également affirmé que cette solution leur a permis de réduire le stress en cette période pandémique. Ce mode de travail est ainsi parvenu à se généraliser, va probablement s’installer définitivement dans la vie des actifs et transformer définitivement le monde du travail.

Le portage salarial : un nouveau modèle d’emploi

Né dans les années 1980 dans le but de permettre aux cadres d’effectuer des missions en attendant de retrouver un CDI, le portage salarial est parvenu à se doter d’une convention collective le 1er juillet 2017. Il a dès lors hérité d’un nouveau cadre réglementaire aussi souple que sécurisé et est devenu officiellement un modèle d’emploi à part entière.

Étant un parfait équilibre entre l’entrepreneuriat et le salarial, il n’a cessé de se développer. Ce développement a bien entendu été favorisé par l’envie de flexibilité et de facilité quant à la gestion des variations d’activités des entreprises, d’une part, et le besoin de liberté, d’autonomie et de sécurité des salariés d’autre part.

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This