AccueilEntreprendreEntrepreneuriat : est-il possible de devenir auto entrepreneur sans diplôme ?

Entrepreneuriat : est-il possible de devenir auto entrepreneur sans diplôme ?

4 min de lecture

Devenir indépendant attire toujours plus de Français. Face à cet engouement, nombreux sont ceux qui se demandent s’il est possible de devenir auto entrepreneur sans diplôme et quels seraient les risques d’un tel choix ?

Un million d’auto entrepreneurs en plus en 10 ans

Il est indéniable que le statut d’auto entrepreneur séduit grandement les Français depuis une dizaine d’années. Depuis longtemps on sait que nombre de français voient la création de leur propre entreprise comme un aboutissement. C’est souvent lié à une question de statut social et de liberté d’organisation, voire en la croyance qu’un chef d’entreprise travaille moins qu’un salarié et gagne mieux sa vie…

D’après les derniers chiffres dévoilés par les organismes de sécurité sociale (Acoss) le 16 décembre 2020, le nombre d’auto entrepreneurs a considérablement bondi depuis 10 ans. Plus précisément, le nombre d’indépendant a augmenté d’un million durant les 10 dernières années, en passant de 2,59 millions en 2009 à 3,59 millions d’entrepreneurs en 2019.

Cette augmentation fulgurante de l’entrepreneuriat s’explique à travers différents facteurs économiques et sociétaux. Il est vrai que les réformes mises en vigueur par le gouvernement  Sarkozy ont boosté ce phénomène.

En donnant la possibilité de créer une structure de façon simple, avec peu de charges fixes, et un investissement de départ très réduit, le statut de la micro-entreprise permet de tester une idée, de vérifier la viabilité d’un choix de vie, ou juste d’encadrer un complément d’activité.

Cette simplification des démarches associée à un réel allègement des contraintes financières est née de plusieurs objectifs : faire baisser le chômage, réduire le travail non-déclaré, et encourager les initiatives entrepreneuriales.

Si de nombreux corps de métier, à commencer par les artisans ont crié (à raison) à la concurrence déloyale, le statut d’auto-entrepreneur s’est désormais durablement installé dans le paysage économique de l’Hexagone. Des étudiants l’utilisent pour payer leurs études en facturant des prestations de garde d’enfants, des livreurs à temps partiel, des chauffeurs de VTC, ou des commerciaux en temps partagé ont ainsi trouvé un cadre pour gagner leur vie. Parfois c’est par choix, souvent s’est faute de trouver un CDI à leur goût. Il semble en effet que ce modèle permette parfois de redéfinir les relations employés employeurs en échappant à certaines contraintes du salariat.

Toujours est-il que les français ont vite compris tous les avantages qu’ils pouvaient tirer de ce statut. Avec leur envie de liberté professionnelle, nombreux sont ceux qui souhaitent réaliser leur rêve et devenir auto entrepreneur alors qu’ils ne possèdent pas de diplômes spécifiques.

Devenir auto entrepreneur sans diplôme, utopie ou réalité ?

Est-il possible de devenir auto entrepreneur sans diplôme ?
D’un point de vue légal, la réponse est généralement oui.

Aujourd’hui, il est possible de se lancer dans un nouveau challenge professionnel sans avoir de formation spécifique en gestion d’entreprise, en management ou en comptabilité. En effet, il est envisageable de prétendre à devenir auto entrepreneur et construire sa micro entreprise grâce à des démarches simplifiées. Il est relativement aisé de créer son statut et de débuter une activité complémentaire ou principale en tant qu’indépendant.

Il est important de savoir, qu’en règle générale, aucun diplôme n’est obligatoire pour créer sa micro entreprise. Néanmoins, certaines activités spécifiques requièrent la possession d’un diplôme.
Il s’agit des métiers règlementés ou nécessitant des agrément professionnels.

Bien évidemment, on ne se décrète pas médecin ou notaire ! D’autres métiers sont exclus comme par exemple agent immobilier, vendeur de véhicules neufs, expert-comptable, agent d’assurance, … N’oublions pas d’autres professions réglementées soumises à l’obtention d’un diplôme comme boulanger, carrossier, coiffeur, électricien, installateur gaz, etc…

Il faut donc vérifier attentivement que l’activité choisie est autorisée.

Les aptitudes nécessaires pour lancer et diriger une entreprise

Vous l’avez compris, nul besoin de posséder un diplôme pour se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Il est simplement crucial de connaître les enjeux de ce projet et d’avoir les aptitudes nécessaires pour créer, lancer et diriger une entreprise.

Se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite certaines qualités personnelles et aptitudes professionnelles ainsi qu’une bonne dose de motivation et de persévérance.

En effet, si les démarche de création sont à la portée de tous, il convient également de savoir construire son offre, la faire connaître, trouver des clients, choisir ses fournisseurs, faire des devis et des factures, réaliser un travail de qualité et rentable, se faire payer… S’assurer un salaire motivant et faire vivre une entreprise sur le long terme est un chemin semé d’embuches.

La première chose à faire est donc de bien s’entourer. Les conseils d’un expert-comptable pourraient même vous faire découvrir qu’un autre statut d’entreprise serait plus adapté à votre projet, comme la SASU ou encore le portage salarial par exemple. Ensuite vous aurez probablement besoin des conseils ponctuels d’un avocat d’affaire. Enfin, adhérer à un réseau professionnel vous apportera un soutien précieux. Il est difficile d’imaginer à l’avance les nombreux obstacles que doit surmonter un dirigeant. Aussi les conseils et l’expérience de ses pairs peut vraiment faire la différence dans les moments difficiles.

Gérer sa micro-entreprise demande littéralement d’être au four et au moulin… Aussi il faut absolument être bien organiser et ne pas souffrir de phobie administrative. Car si les démarches sont simplifiées elles ne sont pas pour autant absentes. La France est bel et bien connue pour être le « pays de la paperasse » et des démarches administratives fastidieuses. Pour la création d’une micro entreprise, les démarches sont simplifiées et instinctives mais requièrent de la patience.

N’oublions pas que le dirigeant est responsable sur ses biens propres avec ce statut. Alors mieux vaut être rigoureux et bien assuré pour son activité professionnelle.

Avec ou sans diplôme, en devenant votre propre patron, vous prenez le risque de tout faire reposer sur vos épaules et vous devez donc être certain de pouvoir vous investir pleinement pour réaliser ce défi professionnel.

✅ Cet article vous a-t-il plu ? :
0 / 5

Note de l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Catégories

articles les plus populaires

Shares
Share This